Deux immeubles de rapport représentatifs d'une tendance régionale

Voici deux immeubles de rapport encadrant la rue Marie Debos, qui bien qu'indiqués dans l'inventaire du patrimoine d'Ile-de-France, n'ont pas été localisés durant longtemps. En effet, leur emplacement était signalé sous le nom ancien de l'avenue Pierre Brossolette (avenue de Chatillon) et la numérotation a été de surcroit modifiée...

 

Adresse : 83-85 avenue Pierre Brossolette

Architecte(s) : Georges VAUCHERET

Date/ période : premier quart XXe siècle

 

Les mots en astérisque renvoient au répertoire des termes architecturaux ICI

Lire la suite

Des pavillons et ateliers d'artistes incluant le cabinet d'un groupe d'architectes important de l'entre-deux guerres

Nous évoquons ici l'un des témoignages les plus pittoresques - à l'origine - de la commune de Montrouge, réalisé par l'un des membres d'un cabinet d'architecture réputé de la région parisienne.

 

Adresse : 2-22 Place Jules Ferry

Architecte(s) : Eugène Gonnot

Date : entre-deux guerres

 

Les mots en astérisque renvoient au répertoire des termes architecturaux ICI

Lire la suite

Un hôtel particulier rationaliste construit par et pour un architecte montrougien

Pour poursuivre l'inventaire architectural de la ville de Montrouge, continuons par un petit hôtel particulier, situé dans une rue tranquille bordée de nombreuses demeures de la Belle Epoque...

 

Adresse : 10 rue Gutenberg, Montrouge

Architecte : Emile Marcellin Rivoalen

Date : 1898

 

Les termes suivis d'un astérisque sont définis dans le lexique LES MOTS DE L'ARCHITECTURE ici

Lire la suite

Ancienne maison de ville appartenant à un sculpteur ornemaniste

Pour continuer sur la découverte architecturale de la ville de Montrouge, poursuivons aujourd'hui par une petite maison de ville, qui n'a pas à envier aux réalisations parisiennes. Malheureusement, cette réalisation, bien qu'attestée dans la commune, est introuvable. La seule trace obtenue est issue d'un recueil de constructions individuelles : Petites Maisons Modernes de ville et de Campagne récemment construites (1). L'auteur de cet ouvrage est justement un Montrougien promoteur du rationalisme* en architecture, qui publiera différents livres, notamment sur l'habitation. Nous ne connaissons pas mieux l'architecte de la demeure, celle-ci étant le seul édifice de sa main semble-t-il à avoir été publié, et aucune source simple d'accès nous renseigne sur son parcours.

Lire la suite

Deux immeubles de rapport surélevés

Immeuble 1 : 17 rue Edgar Quinet

Architecte/date : CLAUSIER Eugène fils, publié en avril 1906

Immeuble 2 : 53 avenue Aristide Briand

Architecte/date : VIGNAT Joseph-Camille, publié en juin 1893

 

Ces deux immeubles de rapport ont la particularité d'être surélevés par rapport à la réalisation initiale.

Les termes marqués d'un astérisque sont définis dans le LEXIQUE : ICI

Lire la suite

Un immeuble de rapport au caractère rationaliste affirmé

Adresse : 2 rue Edmond Champeaud - Montrouge (92120)

Architecte : Jules BABOIN

Entrepreneur : CLAUZIER P.

Date : 1902

 

Pour commencer cette tentative d'inventaire des bâtiments remarquables de Montrouge, voici un immeuble d'appartements, d'une typologie courante en couronne parisienne, mais qui présente des spécificités assez intéressantes, en tout cas suffisamment pour avoir fait l'objet d'un article d'une publication spécialisée d'architecture(1).

Les termes marqués d'un astérisque sont définis dans le LEXIQUE : ICI

Lire la suite

Diversité et mobilier urbain à Montrouge

 

Une balade à Montrouge nous révèle la grande variété du mobilier urbain de la ville.

 

Chaque rue semble avoir son propre modèle de mobilier : candélabre, potelet et barrière, poubelle voire banc, qu'il s'agisse de design, de couleur ou de matériau.

 

Cet article collaboratif propose de référencer cette grande diversité, par nom de rue, sur la base de photographies prises dans la ville.

 

N'hésitez-pas à nous envoyer vos images par courriel en précisant bien la/les rues où celle(s)-ci a/ont été prise(s).

 

Nous nous chargeons de les répertorier dans cet article.


Lire la suite

B comme banlieue (5/5)

Starsbourg, 2005


Lire la suite

B comme banlieue (4/5)

Le Grand Paris (1986), Archives Roland Castro in Revue Urbanisme n°332 - sept.-oct. 2003


Lire la suite

B comme banlieue (3/5)


Lire la suite

B comme banlieue (2/5)


Lire la suite

B comme banlieue (1/5)

La croissance urbaine fait que la ville se projette hors d'elle-même. Autour d'elle est apparue une banlieue souvent très étendue, qui constitue pour la ville un exutoire pour le trop-plein de sa population, un espace pour ses fonctions les plus encombrantes, un centre d'approvisionnement en produits agicoles mais aussi un lieu de détente et de repos. Aujourd'hui, la banlieue se structure autour de centres secondaires...en même temps qu'elle se dilue (...)

Lire la suite