EXPLORATION DU TERRITOIRE METROPOLITAIN

Balades Urbaines

Découvrons NOTRE Grand Paris

🚶- Dimanche 7 Juillet 2018 à 10h15

Le Marais, la transformation d'un quartier délaissé au début du XIXème siècle

 

Pour la deuxième balade urbaine de l'année, l'association @encre.du.toit vous invite à partager un Paris différent au sein d'un quartier semblant à première vue déjà parcouru dans tous les sens : le Marais

-------
INFOS

▶️Lieu de rendez-vous : à 10h15 à proximité de Saint-Paul

 

🚈Métro : Saint Paul (lignes 1) - Pont Marie (ligne 7) - Cité (ligne 4) à environ 1 km

 

🚩Durée 2h30 (fin prévue vers 13h
>>>> DEPART À 10h30 !

 

TARIF : 10 euros pour les non adhérents et 7 euros pour les adhérents.

 

*Paiement par chèque à l'ordre de "A l'Encre du Toit" ou bien sur place en espèces.

-----
RENSEIGNEMENTS ET INSCRIPTIONS :
contact@encre-du-toit.org

 

>>>Nombre de places limité


Esprit du parcours :

La ville constitue un patchwork de formes, de tailles et de couleurs qui ne cesse d’évoluer. Bien souvent elle nous est familière, quelques fois inconnue, par moment nous la contemplons, souvent nous la traversons.

Le Marais est un de ces quartiers qui paraît à première vue clairement identifiable à tout un chacun : un ensemble caractérisé par son patrimoine allant du 15e au 18e siècle. Pour autant, après sa désaffection auprès de l'élite à la fin de l'Ancien Régime, cette partie de la ville nous a-t-elle été directement laissée ainsi, avec ses hôtels particuliers aristocratiques et ses maisons, en semblant ne souffrir de (presque) aucune altération ?

 

Cette promenade montrera justement les évolutions moins connues de ce secteur du Vieux Paris au cours des 19e et 20e siècles, son investissement par des activités commerciales et industrielles, puis certaines opérations urbanistiques transformant la physionomie de parties moins connues du Marais (le Temple, le Figuier...). Elle témoignera également la cohabitation des différentes architectures dans un cadre historique bien marqué. Enfin, le parcours illustrera les conséquences de l'inscription du quartier en secteur sauvegardé (le premier en France), avec une recherche d'un état urbain "idéal" qui entraina jusqu'à récemment la négation des autres architectures, conduisant à leur suppression, contrairement à l'esprit de sédimentation qui caractérise la majorité des villes...

 

Le Marais, simplement un quartier touristique symbolisant l'Ancien Régime... ... venez confirmer ou dépasser cette impression au cours de cette visite !

 

Notamment au programme :

  • Deux œuvres d'Hector Guimard marquant l'évolution de son style en quelques années
  • L'importance de l'architecture de l'entre-deux-guerres dans le Marais
  • La réfection des quartiers insalubres
  • La transformation récente de l'intérieur des "pâtés de maisons" ou îlots du quartier

 

Animateur : Michael MENDES, Architecte, membre de l’association A l’Encre du toit

Personne ressource : Ludovic QUINTANA, membre de l’association A l’Encre du toit


 

Architecture et Ville se découvrent d'abord par la pratique que chacun en fait. Arpenter permet de prendre son pas, son corps comme unité de mesure : celui-ci ressent et fait échelle. Le corps est outil de captation des phénomènes et de mesure opérant par comparaison de taille, de répétition et d'amplitude du pas. La portée du regard désigne l'espace.

 

Se promener avec ou sans carte, tomber en arrêt devant un évènement inattendu, ému par une lumière, vouloir garder la trace sur son carnet d'un détail ou d'une situation, relater sa promenade par un récit, décider soudainement de s'asseoir sur une place publique...

 

La ville ouvre à tout cela.